🚚 Livraison offerte à partir de 15€

bébé se réveille la nuit

7 EXPLICATIONS

àla naissance de votre nourrisson, vous constatez que l’expression “dormir comme un bébé” est trompeuse !
En effet, les réveils nocturnes chez les enfants en bas âge sont très fréquents. Mais pour quelles raisons ? 

Pour mieux comprendre les causes de ces nuits mouvementées, nous avons fait appel à Fanny Lacoste, maman de trois enfants et spécialiste du sommeil des bébés et enfants, que vous pouvez retrouver dans notre annuaire des Professionnelles du sommeil.

Fanny a fondé Bébé a sommeil et aide les familles à retrouver une harmonie dans leur foyer en tenant compte des besoins, des émotions et du tempérament des plus petits.

1) l'alimentation de bébé

Si vous entendez certains parents vous dire que leur enfant a fait ses nuits rapidement, dites-vous bien qu’ils sont chanceux… et surtout que c’est loin d’être une généralité. En effet, pendant plusieurs mois, la principale cause des réveils nocturnes est tout simplement l’alimentation ! À sa naissance, votre bébé ne fait pas la différence entre le jour et la nuit, il est donc normal que les réveils soient fréquents.

Aux alentours de trois mois, il acquiert un rythme circadien. C’est à partir de là que les repas nocturnes vont commencer à s’espacer, pour disparaître entre six et neuf mois.
Patience donc…

2) une nouvelle acquisition dans son développement phsychomoteur

À chaque compétence acquise par notre bébé, nous sommes émerveillés… Mais aussi sur nos gardes ! Car oui, il y a un (petit) revers à cette médaille : les régressions du sommeil. Alors que le sommeil semblait acquis, subitement tout s’écroule : votre bébé se réveille plusieurs fois par nuit ! Rassurez-vous, cette phase ne dure que deux semaines environ.

Voici quelques-unes des étapes majeures qui attendent bébé et ses parents :
- L’angoisse de la séparation (vers 9 mois)
- L'apprentissage de la marche (entre 12 mois et 18 mois)
- Le développement du langage
- Les phases d’opposition et d’affirmation
- L’acquisition de la continence, etc.

Lors de ces phases d'acquisition, le cerveau de l’enfant a besoin d'emmagasiner et de traiter beaucoup d’informations. Cela explique les réveils fréquents de votre bébé pendant cette période.

3) un chamboulement dans la vie quotidienne de bébé

Les régressions du sommeil peuvent aussi être dues à un événement qui perturbe le quotidien de votre enfant. Il peut s’agir de l’entrée à la crèche, d’un déménagement, de l'arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur… Tout comme indiqué précédemment, cela est passager. L’important est d’en discuter avec votre enfant et de l’aider à verbaliser ses émotions s’il est en âge de le faire. 

4) les terreurs nocturnes et les cauchemars

Les terreurs nocturnes

Je l’évoque ici, bien qu’on ne puisse pas à proprement parler de "réveil".
Si vous constatez :
- Que votre bébé crie, hurle et s’agite en plein milieu de la nuit
- Qu’il ne remarque pas votre présence bien que ses yeux soient ouverts.

Alors, il est fort probable qu’il s’agisse d’une terreur nocturne. En réalité, votre enfant est toujours en train de dormir ! Si cela se produit, ne le réveillez pas. Vous pouvez rester près de lui et prononcer des paroles douces et réconfortantes. En règle générale, ils se rendorment vite seuls. 

Les cauchemars

Ils se manifestent vers 24 mois. Les cauchemars font partie du développement psychoaffectif de l’enfant. C’est une étape importante qui permet au cerveau d’affronter ses peurs et de les maîtriser ! Le cauchemar se manifeste lors du sommeil paradoxal. Votre enfant se réveille en sursaut, pleure et est bouleversé. Avec le temps et votre aide, il parviendra à s’apaiser seul et à se rendormir sereinement. 

5) la dette de sommeil

Le nombre d’heures de sommeil nécessaires pour un bébé évolue avec l’âge. Lorsqu’il ne dort pas assez, une dette de sommeil va s’accumuler. Mieux vaut éviter alors les conseils comme : “Empêche-le de faire la sieste, il dormira plus cette nuit”. Au contraire, cela contribue à dégrader la qualité du sommeil de votre bébé et à l’épuiser !

Vous vous demandez comment savoir si votre enfant souffre d’une dette de sommeil ? Outre les réveils fréquents pendant la nuit, voici quelques signes qui peuvent vous faire penser à une dette de sommeil :
- Votre bébé semble très fatigué
- Il s’énerve et pleure fréquemment
- Il a du mal à s’endormir
- Il se réveille le matin en pleurant. 

6) le besoin d'attention

Votre bambin possède en lui ce qu’on appelle un “réservoir affectif”. Pour le remplir, il a besoin d’être rassuré, réconforté et de bénéficier d’un temps de qualité avec vous. Si ce n’est pas le cas, il risque de ne pas se sentir suffisamment sécurisé et va se réveiller la nuit.

Je sais que parfois cela peut être difficile dans certaines situations : même les parents ont droit à des moments de faiblesse ! Le plus important est de partager avec votre enfant des moments privilégiés au quotidien (sans que cela ne dure des heures), où la télévision et les portables sont éteints. 

7) les maladies, les poussées dentaires et autres sensations d'inconfort

Identifiez dans un premier temps la cause de ces réveils nocturnes et comment y remédier. Observez votre bambin et repérez par exemple les premiers signes de fatigue pour le coucher au bon moment. Enfin, les habitudes rassurent votre enfant ! Vous pouvez donc dès le troisième mois mettre en place des routines et un rituel du coucher.

Si vous constatez que votre bébé se réveille la nuit systématiquement et que vous souhaitez être accompagnés, Fanny propose un accompagnement.

Experte du sommeil de l’enfant de 0 à 5 ans, Fanny vous donnera les clefs afin que toute la famille retrouve un sommeil serein !

POUR LA CONTACTER :